insomnie

3 plantes très efficaces pour lutter contre l’insomnie

L’insomnie serait le quotidien de près de 30% des individus.
Nous avons tous, un jour ou l’autre, passé de mauvaises nuits, voire des nuits blanches, pour une raison X ou Y.
On parle d’un trouble du sommeil mineur ou d’insomnie passagère.

En revanche, lorsque l’insomnie devient chronique (c’est-à-dire lorsque les troubles du sommeil surviennent au minimum trois fois par semaine, étalés sur une période d’au moins trois mois).
Et qu’elle génère un sérieux état d’épuisement, elle devient réellement problématique et néfaste à l’hygiène de vie de la personne atteinte.

L’insomnie est globalement susceptible d’apparaître sous deux formes :
insomniedes difficultés à s’endormir et/ou se rendormir, ainsi qu’un sommeil intermittent marqué par de fréquents réveils au cours de la nuit.
À terme, le manque de sommeil débouche fréquemment sur une grande quantité de fatigue accumulée, cela va de soit.

Mais également des maux de tête, des difficultés de concentration, des trous de mémoire, une tendance à l’irritabilité, une somnolence tenace au cours de la journée,
Et parfois un épuisement physique accompagné de douleurs musculaires, voire des hallucinations dans les cas les plus graves.
Si vous vous reconnaissez dans les symptômes énumérés ci-dessous, comprenez bien que l’insomnie dont vous souffrez n’est elle-même qu’un symptôme d’un malaise sous-jacent.

Lire : Mieux dormir et vaincre l’insomnie 

Qui trouve la plupart du temps son origine dans des troubles psychologiques :
– des soucis ressassés,
– une dépression latente,
– un stress et une anxiété trop importants, etc.
insomnie

D’ailleurs, l’insomnie relève d’un véritable cercle vicieux.

La personne appréhendant la mauvaise nuit qu’elle s’apprête à passer, son angoisse devient un frein à son endormissement, et l’insomnie se trouve dès lors auto-entretenue.

L’idéal est donc d’agir directement à la source du mal-être pour lever les freins psychologiques à l’origine des troubles du sommeil.
En passant par exemple par une consultation médicale (avec une prescription d’anti-dépresseurs ou d’anxiolytiques à la clef uniquement si le praticien l’estime nécessaire) ou une psychanalyse.

Lire : Prendre en charge l’insomnie par les TCC
(Thérapie cognitivo-comportementale)

En attendant, évitez autant que faire se peut de vous réfugier corps et âme dans les somnifères et hypnotiques.
Bien entendu, nous comprenons que certains y voient là une promesse de résoudre leur problème, ou tout du moins d’atteindre une qualité de sommeil décente.

Mais ces médicaments ne sont pas sans danger pour l’organisme.

Une étude américaine de 2012 a découvert que les individus prenant des somnifères sont exposés à un risque de décès quatre fois supérieur à celui d’un individu normal.
Et entraînent une accoutumance, ainsi qu’un sevrage difficile.

Préférez-leur en premier lieu des solutions naturelles pour protéger votre santé tout en soulageant vos insomnies.
Les plantes regorgent de merveilleuses propriétés.
Et certaines sont connues pour soulager efficacement les troubles du sommeil (elles sont dites sédatives, ou relaxantes).

Nous vous en avons sélectionné 3 pour traiter l’insomnie via une approche hypnothérapeutique.

1 – Le houblon (humulus lupulus)

insomnie,houblon
insomnieSans doute l’une des championnes du règne végétal pour défaire l’insomnie à plate couture !
Utilisée depuis l’Antiquité, elle demeure couramment employée dans les médecines chinoise et ayurvédique pour traiter la tension nerveuse et l’agitation.
Au Moyen-Âge, les herboristes recommandaient d’en placer quelques cônes séchés sous l’oreiller.

Lire : Vaincre l’insomnie

Le secret de son efficacité résiderait dans une substance sédative qu’elle sécrète naturellement, bien que les études scientifiques demeurent encore assez
floues à ce sujet.
Elle peut sans souci être associée à d’autres plantes sédatives, en particulier la valériane, pour décupler ses bienfaits.
Derrière les murs de quelque laboratoire, leur association a d’ailleurs donné lieu à un « somnifère » naturel, aussi efficace que les substances de synthèse.
Toutefois, les recherches demeurant encore incomplètes, le houblon est à déconseiller aux femmes enceintes et allaitantes, par mesure de précaution.

Posologie :
Tisane Houblon cône 1 KILO Humulus lupulus
entre 10 et 15 g de cônes séchés laissés à infuser 10 minutes dans 1 L d’eau bouillante.
À consommer un peu avant le coucher.

2 – La camomille romaine (anthemis nobilis) ou allemande (matricaria recutica)

insomnie,camomilleBien connues de nos grands-mères, qui les utilisaient également pour soulager les douleurs du cycle menstruel, ces deux variétés dispensent des bienfaits relativement similaires.
Deux des flavonoïdes qu’elles contiennent, la chrysine et l’apigénine, ont des effets avérés sur la relaxation et l’endormissement.
Les vertus antispasmodiques et analgésiques de la camomille ont été exploitées dès le 6 ème siècle et ont démontré de bons résultats dans le traitement de l’insomnie.

Elle demeure malgré tout à réserver aux cas bénins, aux insomnies passagères d’intensité modérée:
elle agit en premier lieu sur le système nerveux et le relâchement musculaire pour favoriser un endormissement rapide.

Attention, cette plante doit être évitée par les femmes enceintes, les personnes asthmatiques et allergiques au pollen.
Elle ne doit jamais être associée à des substances alcooliques, ni à des anticoagulants.

Posologie :
Tisane Camomille Romaine 250 GRS capitule floral ENTIER EXTRA
dans 150 mL d’eau frémissante, laisser infuser environ 3 g de fleurs séchées pendant 10 minutes.
Consommer l’infusion peu avant le coucher.

3 – Le pavot de Californie (eschscholzia californica)

insomnie,pavot
Jolie plante herbacée hypnotique (légale et sans accoutumance :

c’est une parente du fameux pavot à opium, mais bien moins puissante et non narcotique) aux fleurs jaunes à orangées, surnommée « plante du sommeil réparateur », originaire des terres arides de Californie, elle permet de lutter contre les états de stress (à faible dose) et d’accélérer la phase d’endormissement (à plus forte dose).
Elle peut également être utilisée chez les enfants de plus de 6 ans qui se plaignent de mauvais rêves et d’énurésie.
Ce sont les parties aériennes qui sont utilisées.
Eu égard à son taux élevée d’alcaloïdes (desquels il tire ses vertus sédatives), il est proscrit chez les femmes enceintes et allaitantes.

Posologie :
100 gouttes de teinture mère diluées dans un verre d’eau juste avant le coucher.

Autre possibilité
Tisane Eschscholtzia 1 KILO (Pavot de Californie) plante Eschscholtzia
infusion de 5g (environ 1,5 cuillère à soupe) de plante séchée
dans une tasse d’eau bouillante, pendant une dizaine de minutes.

Quelle autre solution naturelle ?
Vous pouvez accompagner la prise orale de ces végétaux par le recours à une médecine douce pour en ressentir plus rapidement les bienfaits.
L’hypnose ericksonienne, notamment, est couramment plébiscitée pour gérer les problèmes d’insomnie :
plongé dans un état de « transe », guidé par l’hypnothérapeute, le patient est à même de pénétrer les strates de son inconscient et de lever les inhibitions qui s’y nichent.

Il n’est pas rare que les résultats se fassent sentir dès la première séance.
Des études scientifiques ont démontré qu’elle permettait en effet de soulager les angoisses, de diminuer le temps d’endormissement et de procurer un sommeil plus réparateur (dit à ondes lentes).

En outre, après les séances d’hypnose classique, vous pourrez continuer à entretenir les bons réflexes et à pratiquer selon vos besoins du moment en apprenant l’auto-hypnose, c’est-à-dire en atteignant l’état de conscience modifié propre à l’hypnose par vos propres moyens.

Pas de panique, cela s’apprend sans mal !
Renseignez-vous auprès de votre hypnothérapeute, ou ici.
Plus d’informations sur l’hypnose ?
Rendez-vous sur Prism’Evolution

insomnieUn solution tout en douceur:
Appareil de Sommeil
Vous avez à disposition 10 bruits différents ( nature, oiseaux, eau.. ) que vous pouvez mixer à loisir entre eux pour créer la mélodie qui vous permettra de vous relaxer ou vous endormir.
Durée réglable à 30/60 ou 90 mn.

A votre tour…
Nous avons abordé 3 plantes parmi les plus réputées pour lutter contre les troubles du sommeil et la nervosité, mais il en existe d’autres !
Et vous, quelles plantes utilisez-vous pour vos insomnies ?
Donnez-nous en partage vos recettes!
Inscrivez-vous pour recevoir GRATUITEMENT dans votre boîte mail, des articles comme celui-ci.

3 plantes très efficaces pour lutter contre l’insomnie

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
eau,Arthus Bertrand,cycle,
Eau, son cycle par Yann Arthus Bertrand

Eau douce - Pour l'eau douce, tout commence dans les océans qui concentrent 97% des eaux du globe Sous l'action...

Fermer