Les plantes : comment leur découverte a changé le monde

Aujourd’hui les plantes sont partout dans notre vie.
Pourtant, on ne sait plus comment les plantes ont changé le monde.

Oui, sans les plantes, nous humains n’aurions pas vu le jour.

Elles sont cueillies et souvent mangées crues.
Et cultivées sur les bords des grands fleuves pour leurs qualités nutritionnelles ou pour les premiers efforts de l’artisanat puis de l’industrie naissante.
Elles ont modelé notre évolution.

La fabuleuse odysée des plantes - Les plantes : comment leur découverte a changé le monde

A lire absolument de Lucile ALLORGE :
La fabuleuse odyssée des plantes : Les botanistes voyageurs, les Jardins des plantes, les Herbiers

QU’EST-CE QU’UNE PLANTE ?

Puisque vous êtes en train de lire cet article sur mon blog, sans doute savez-vous ce qu’est une plante…
Mais peut-être n’est-ce pas le cas ?
On pourrait s’attendre à ce que le terme « plante » soit facile à définir, mais en réalité, cela présente d’étonnantes difficultés.

Selon la définition botanique clasique, une plante médicinale ( ou simple) est une plante non ligneuse dont la végétation meurt chaque hiver, à l’exceptiondes racines.
Il est évident que cette d »finition a été concoctée par des botanistes originaires de pays à climat froid, plus spécifiquement d’Europe du Nord.
Si l’on s’en tient à cette définition, il n’y aurait pas de plantes médicinales dans la forêt équatoriale amazonienne, pourtant l’un des milieux botaniques de la planète les plus riches en plantes, car l’hiver n’existe pas.

La définition classique exclut également les arbres et buissons ligneux, notamment le ginkgo et l’aubépine, deux des plantes médicinales qui se vendent le mieux en Europe.
C’est bien pourquoi certains préfèrent utiliser le terme d’« espèce botanique » (et de « médecine botanique »), car il englobe non seulement les plantes à proprement parler mais également les arbres et les buissons.

En élargissant la définition, certaines personnes considèrent qu’une plante médicinale est simplement une plante utile.
La principale difficulté que pose cette définition, c’est que l’on peut dire sans se tromper que toutes les plantes vertes sont utiles, même celles qui ne sont pas comestibles et qui ne sont utilisables ni médicalement ni commercialement.
Toutes les plantes vertes accomplissent la photosynthèse, alliant la lumière du soleil, le gaz carbonique et l’eau de manière à libérer l’oxygène que nous respirons tous.
Je serais d’avis que c’est là quelques chose de particulièrement utile.

Dans le cadre du blog Le monde des plantes, je me propose d’inclure parmis la cétégorie des simples toutes les plantes médicinales.
Il peut s’agir d’une plante ligneuse ou non ligneuse, originaire ou non d’un climat froid.
Il peut s’agir d’une plante comestible sauvage ou cultivée, d’une mauvaise herbe, d’une épice culinaire ou de toute autre sorte de plante.
Elle n’a même pas besoin d’être verte.
Toutes sortes d’écorces, de racines et d’éléments de plantes, dont la couleur n’est pas forcément verte, possèdent des propriétés médicinales et trouvent donc naturellement leur place dans ce blog.
Il existe par ailleurs dans la nature une grande variété de champignons dotés de vertus médicinales, qui sont simplement des moisissures, mais qui mériteraient d’être mentionnés plus en détails que nous ne pourrons le faire dans cet article.

Article inspiré par le livre « Le pouvoir des plantes » de JAMES A.DUKE

LE DEFI DU POUVOIR DES PLANTES

La majorité des Français est convaincue d’avoir le meilleur système de Sécurité Sociale du monde – c’est du moins ce que voudraient nous faire croire tous les médecins et tous les gouvernements qui se sont succédé.
Pourtant quiconque a déjà dû faire face aux réponses évasives de son médecin, ou s’est trouvé aux prises avec sa caisse d’assurance -maladie, sait parfaitement que si notre système est vraiment le meilleur, alors il faut en conclure que même le meilleur laisse beaucoup à désirer.

La plupart des gens s’imaginent que les produits pharmaceutiques prescrits par leur médecin sont incontestablement supérieurs aux remèdes à base de plantes que seuls quelques rares praticiens connaissent.
Cela me rejouit beaucoup de constater que cette vision des choses est en train de se transformer radicalement.

Durant l’essentielde de ces 10 dernières années, je me suis documenté auprès de livres écrits par des botanistes spécialisés en plantes médicinales.
J’ai pu constater personnellement qu’il était possible de traiter avec succès par les plantes toutes sortes de maladies contres lesquelles les remèdes pharmaceutiques les plus perfectionnés ne pouvaient rien.

La raison pour laquelle les plantes ne sont pas mieux connues et davantage utilisées tient du fait que les firmes pharmaceutiques sont dans l’impossibilité de les faire breveter.
Les géants de ce secteur florissant s’enrichissent en extrayant d’une plante les molécules qui en constituent le principe actif, puis en les tripatouillant un peu jusqu’à obtenir un élément chimique nouveau.
Ensuite, elles peuvent faire breveter ces nouvelles molécules, leur attribuer une marque déposée et les vendre à un prix bien plus élevé que celui de leur source phytothérapique d’origine.

LES PLANTES, MEDICAMENTS EFFICACES

Le pouvoir des plantes - Les plantes : comment leur découverte a changé le mondeBien entendu, les firmes pharmaceutiques affirment inévitablement que leurs molécules exclusives sont meilleures, plus puissantes, plus ciblées et plus sûres que les plantes.
C’est vrai qu’elles sont plus puissantes, ce qui fait d’ailleurs qu’elles sont souvent trop fortes, entraînant des effets secondaires désastreux que leurs précurseurs végétaux ne produisaient peut-être pas.

Quant à savoir si les produits pharmaceutiques sont meilleurs, c’est parfois difficile à dire.
Dans le cadre de certaines recherches, l’efficacité supérieure des produits phytothérapiques ne fait aucun doute.
Ainsi, il a pu être montré que le gingembre était supérieur à la diménhydrinate pharmaceutique ( Dramamine) pour une thérapie préventive du mal des transports.

Comprenez bien : il n’est pas dit que les médicaments sont mauvais, mais simplement que nous devons effectuer davantage de recherches visant à tester les plantes médicinales afin de les comparer aux remèdes pharmaceutiques.
Tant que ces recherches ne seront pas menées, il restera tout simplement impossible de savoir lesquels sont les plus efficaces.
Cela conduit à la conclusion plutôt choquante que les Français ne bénéficient pas nécessairement des meilleurs soins médicaux.
Le Pouvoir des plantes avec ses remèdes phytothérapiques, pourra dans de nombreux cas s’avérer plus économique, plus efficace et plus sûr que bien des médicaments -tout en entraînant moins d’effets secondaires.

Le défi auquel nous avons à faire face, c’est d’aller au-delà des suppositions faites par des medecins, les services publicitaires et promotionnels des sociétés pharmaceutiques et le processus d’homologation tatillon et restrectitif imposé par le gouvernement.
Notre défi consiste à penser vert – non pas le vert mercantile du sigle des officines de pharmacie, mais le vert vivifiant et dynamique de la chlorophylle, le vert vivant qui nourrit, réchauffe, oxygène et guérit notre planète.

Les grandes entreprises pharmaceutiques sont régies par des diktats économiques, tandis que la motivation du Pouvoir des plantes et du style de vie vert, de manière générale, c’est l’écologie, l’idée que nous sommes liés à tout ce qui existe sur la planète et que c’est ensemble que nous allons pouvoir nous épanouir… ou disparaître.

Lire : Le pouvoir des plantes: Toutes les plantes qui préviennent et qui soignent

Le monde a changé

L’histoire des plantes qui ont changé le monde témoigne de leur influence sur le commerce mais aussi sur l’art de la guerre ou de la beauté.
Prenez du bois, du lin et du chanvre et vous obtenez les premiers bateaux qui permirent au commerce de se développer sur les traces des premiers grands explorateurs.
C’est à la même époque, en Égypte que les papyrus permettent aux lettrés et aux artistes de coucher les témoignages de cette immense civilisation.
Cette saga pleine de chlorophylle s’est poursuivie avec les voyages des découvreurs d’Amérique.
L’Europe va faire main basse sur ces plantes étranges que sont la tomate ou le maïs, sans oublier la pomme de terre.
ir?t=plansolusant 21&l=am2&o=8&a=2226208097 - Les plantes : comment leur découverte a changé le mondeNos assiettes ou nos jardins d’aujourd’hui, sont les témoins plus ou moins discrets d’un monde de plantes.

À l’heure où les bourses font la fine bouche, il est bon de se souvenir également que les tulipes ont constitué en leur temps un véritable commerce spéculatif avec des cotations.

Thé, cacao, café, pomme de terre, tomate, piment, poivre, tabac, tulipe, rose…

Histoire des plantes qui ont changé le monde - Les plantes : comment leur découverte a changé le mondeDes plantes aujourd’hui banales…
Et pourtant ! Il suffit de remonter le cours de l’histoire pour constater qu’elles ont changé notre vie.
Cet ouvrage, illustré des trésors des plus grands musées du monde, est une invitation à un merveilleux voyage, empruntant, tour à tour, les routes mythiques de l’encens, des épices ou encore celles, plus sulfureuses, de l’opium…
Ce livre évoque des plantes qui nous sont, pour la plupart, familières et que nous croyons bien connaître, sans savoir qu’elles ont modifié ou contrarié le cours de l’Histoire.

Elles sont devenues le symbole de religions, de grandes découvertes, de la prospérité, de guerres… pour le pire ou le meilleur.
Une iconographie extraordinaire issue des plus grands musées du monde : tableaux, gravures, sculptures, mosaïques, photographies anciennes et contemporaines, objets…

Lire : Histoire des plantes qui ont changé le monde
un beau livre, bien épicé et richement illustré, qui se dévore sans fin.

Les plantes : comment leur découverte a changé le monde

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com