eau de pluie

Comment installer un vrai récupérateur d’eau de pluie

Historiquement, on comptait sur l’eau de pluie récoltée pour fournir de l’eau potable, alimenter en besoin le paysage et pour les usages agricoles. 
Avec le développement des zones urbaines, les systèmes centralisés d’approvisionnement en eau ont remplacé la nécessité de recueillir l’eau de pluie.
Plus récemment, les gens ont renoué avec la récupération de l’eau de pluie.
L’eau tombe gratuitement du ciel, je ne vois pas pourquoi ne pas en profiter, surtout après l’avoir collectée involontairement par les gouttières.

Alors, pourquoi s’en passer?

Sachant qu’une famille française de 4 personnes consomme en moyenne 400 à 450 litres d’eau potable par jour et qui peuvent être répartis de la manière suivante:
50 litres pour le lave-linge
20 litres pour le lave-vaisselle
40 litres pour l’arrosage et les nettoyages divers
180 litres pour la douche (il faut compter le double pour le bain)
120 litres pour les toilettes.
Je ne compte pas ici le lavage de sa voiture (650 l/an), le lavage des terrasses (1 500 l/an), l’arrosage d’une pelouse d’un terrain d’environ 750 m² (40 000 l/an) et je ne veux pas calculer le remplissage éventuel de la piscine.
En prenant le coût moyen du m3 d’eau potable de 3 à 4 €, nous pouvons dire que le budget d’eau d’un foyer de 4 personnes de consommation classique est compris entre 400€ et 650 € par an.
Récupérer l’eau de pluie est une alternative permettant d’économiser 50% environ de la consommation d’eau.

Qui a besoin d’eau potable pour laver sa voiture ou arroser son jardin?

En effet l’arrosage d’une pelouse de 200 m² consomme environ 700 m3 d’eau par an.
Avec l’eau de pluie, vous pouvez réaliser une économie de près de 200 €.
Aujourd’hui, la tendance à la récupération de l’eau de pluie, pour arroser ses plantes ou son potager, se développe.
Il est vrai qu’arroser avec l’eau de pluie tempérée et non chlorée, tout en faisant des économies n’est pas insignifiant.

Il y a plein d’astuces pour récupérer les eaux de pluie.
Je vous en rapporte juste une petite .
Prenez une bâche, préparez 4 points d’ancrages solides et à une certaine hauteur 80 cm à 150 cm (tout dépend de la taille du récipient récolteur).
La distance de ces 4 points d’ancrages sera fonction de la taille de la bâche que vous voulez mettre en tension.
Inutile de faire un dessin plus la bâche sera grande plus vous récupérerez de l’eau de pluie.
Vous tendez la toile le jour de pluie et vous mettez un petit poids au milieu.
Il va se créer une poche d’eau dans son centre juste au-dessus du récipient que vous avez préalablement positionné.
Il ne vous reste plus qu’à percer la bâche et le tour est joué.
Je n’appellerais pas ça un système mais plutôt une astuce.

Là c’est un vrai système récupérateur d’eau de pluie.
Encore faut-il bien mettre en place le système de récolte.
Un système de récolte de l’eau de pluie a trois composantes:
-L’alimentation (précipitations)
-La demande (besoins en eau)
-Le système pour amener l’eau récoltée.
Le stockage est un élément supplémentaire qui est facultatif.

L’alimentation.

eau de pluie
Mécanismes de formation des précipitations.
Les précipitations peuvent prendre plusieurs formes: neige, grêle, grésille et plus fréquemment pluie.
La pluie est une précipitation sous forme de gouttes d’eau.
Il peut tomber des grandes quantités d’eau.
La précipitation est un phénomène physique.
En effet l’air contient de la vapeur d’eau qui se condense quand elle se refroidit.
La vapeur d’eau, une fois condensée, tombe (précipite) des nuages vers le sol sous forme, principalement, de pluie sauf dans certains cas où elle s’évapore avant de toucher le sol.
La récupération de l’eau de pluie ne peut pas fournir une source sûre, car elle dépend de la météo et les conditions météorologiques ne sont pas fiables.
Pour obtenir le plus grand profit de l’eau de pluie, un espace de stockage est indispensable.

La demande.

Video Truffaut


Le choix du type de cuve souple ou rigide dépendra du volume d’eau de pluie que vous avez besoin de collecter.
Déterminez vos besoins et ainsi vous pourrez choisir en plus de la capacité de la cuve, le type de cuve et son implantation.
Il ne faut pas sous-estimer la capacité d’eau dont on a besoin.
Une cuve de 500 litres est idéale pour un petit potager.
Selon la surface de son toit, elle se remplira vite, surtout en cas de fortes précipitations et se videra rapidement.
Il est possible de jumeler deux cuves entre elles en les reliant avec un tuyau de raccordement.
Tout dépendra de votre choix: enterrée, en sous-sol, dans un vide sanitaire ou hors sol.
Les cuves non enterrées sont idéales et dispensent de creuser une excavation.
Tout est une affaire de considérations esthétiques et de place.
Lorsque la maison est déjà construite, il est souvent plus simple de laisser la cuve à l’air.


Il est important de conserver l’eau à l’abri de la lumière et à la température du sol.
Cela évite les développements bactériens, la formation d’algues.
Une cuve enterrée ou dans un vide sanitaire isole thermiquement l’eau en la protégeant aussi du gel et de la chaleur.
Si votre cuve est à l’air il est indispensable de la vider l’hiver pour éviter le gel.
Si vous enterrez votre cuve, il est recommandé pour éviter les déformations, de déposer la cuve sur un lit de sable d’au moins 20 cm.
Il existe des cuves souples ou rigides en forme de colonne, de jarre, en bois, imitant la pierre.
Le choix est vaste. Il faut compter environ de 27 € la cuve de 200 litres à 450 € la cuve de 1 000 litres voire plus pour des modèles esthétiques.
Il existe également des cuves à enterrer de grandes capacités les prix sont plus élevées, pour exemple une cuve de 5 000 litres vous coûtera 2 700 €.

Cuves plastiques souples toutes tailles ou autres:
Allez voir le choix et les conseils d’un spécialiste des cuves : Valor’eau

VIDEO CITERNE SOUPLE

Le système.

C’est relativement simple et rapide à installer.
( les outils nécessaires:scie, perceuse, un niveau, un cutter.)

Video casto

Pour une solution économique et écologique, cela implique une cuve hors sol et alimentée directement par une gouttière.

Ces quelques conseils vont vous aider à éviter les erreurs.
– Choisissez une surface plane et stable le plus près d’une descente de gouttière.
– Il faut bien placer la cuve pour un accès facile pour prendre l’eau qui sera stockée.
– Prévoyez de pouvoir passer un arrosoir sous le robinet qui se trouve en bas de la cuve.
– Installez la cuve de préférence au nord de la maison. Le sud est à éviter, le soleil risque de faire vieillir prématurément le plastique.

Si vous préférez faire intervenir une entreprise, je pense que la société Eaux de France peut vous propose son expertise en matière d’eau de pluie pour vous aider à mettre en place et entretenir votre système de récupération d’eau de pluie

Eaux de France

Cette entreprise vend un Kit complet prêt à installer:

cuve à eau avec filtre collecteur
Coupez la gouttière à la hauteur où on va percer la cuve.
Raccordez la cuve à la gouttière à l’horizontale et à niveau.
Coupez-la en 2 à l’aide d’une scie sur une hauteur généralement de 9 cm.
Insérez un collecteur en plastique. Il contient la filtration et possède un petit raccord.

Au préalable, mettez la collerette du collecteur au diamètre de la gouttière ( les cercles sont prédécoupés).

Le collecteur fonctionne de la manière suivante:
l’eau qui descend du toit, circule dans la gouttière et tombe dans le collecteur.
A cette étape, l’eau est filtrée empêchant aussi les salissures telles feuilles, brindilles, insectes de tomber dans la cuve.
Ce filtre évite également la formation de vase et l’altération de l’eau et se nettoie facilement.

Grâce à sa fonction de trop plein automatique qui laissera l’eau s’échapper dans la gouttière et évitera ainsi les débordements.
– Percez la cuve pour insérer un embout de raccordement.
– Maintenez le raccordement avec un écrou à l’intérieur de la cuve.
– Reliez la gouttière à la cuve à l’aide d’un tuyau qui ferra circuler l’eau. Il faut qu’il soit à niveau.
– Installez le robinet en bas de la cuve en effectuant un trou avec une perceuse. Certains puisent l’eau directement dans la cuve, sans installer de robinet
Une autre solution simple discrète et efficace proposée par NeptéO: la solution économique de Primagaz.

Important

– Il faut toujours utiliser un collecteur gouttière et ne jamais faire pénétrer directement dans la cuve le tuyau de descente de gouttière.
   Cela risquerait de mettre la cuve en pression et de la faire éclater.
– Il faut maintenir la cuve fermée avec son couvercle pour éviter de faire entrer les larves des moustiques.
– Il faut vider la cuve l’hiver à cause du gel et éventuellement mise à l’abri.

Crédit d’impôt.

Il existe une aide financière de l’État pour l’installation d’un système de collecte d’eau de pluie.
Cette aide est délivrée sous forme de Crédit d’Impôt.
Le crédit d’impôt est une réduction d’impôt sur le revenu attribuée pour favoriser les actions en faveur du développement durable comme la récupération de l’eau de pluie.
Pour bénéficier du crédit d’impôt, vous devez joindre, la facture d’achat du matériel ou la facture de l’entreprise qui a assurée l’installation, à votre déclaration de revenus.
Pour en savoir plus sur ces dispositions: crédits d’impôts vos droits

Conclusion

Un investissement simple pour un geste économique et écologique.
La récupération d’eau de pluie présente un bon compromis efficacité/investissement.
eau de pluieEnfin, le système de récupération d’eau de pluie contribue à diminuer le ruissellement, qui a entraîné de nombreuses inondations récentes.
Le + du récupérateur d’eau : en période estivale, si l’envie vous prend de remplir une piscine, vous disposez d’une alternative écolo et gratuite !
Je vous conseille le livre Utiliser l’eau de pluie

Ce petit ouvrage est relativement complet et précis au niveau des techniques de récupération de l’eau pluviale, à l’échelle domestique.

Comment installer un vrai récupérateur d’eau de pluie

Si vous ne l’avez pas déjà fait, inscrivez-vous à notre newsletter gratuite pour recevoir chaque semaine de nouveaux articles comme celui-ci dans votre boîte de réception.

« En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement
dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique
et personnalisée qui pourrait en découler si je le souhaite. »

04 comments on “Comment installer un vrai récupérateur d’eau de pluie

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
œufs,poules,poule,poulailler,pondeuses
Comment avoir des œufs frais le matin

Le saviez-vous? C'est possible... il suffit d'installer un poulailler et d'élever quelques poules pondeuses! Mais attention, c'est un véritable engagement!...

Fermer