la Montre Verte peut aider à améliorer la qualité de l’air

la Montre Verte peut aider à améliorer la qualité de l’air

LA POLLUTION SE DÉVOILE   

La pollution de l’air, notamment dans le grandes villes, est de plus en plus présentes et dangereuses.
Celle-ci se montre parfois sous la forme d’un voile vaporeux mais l’association France nature environnement a décidé de la dévoiler au grand jour grâce à une expérience à Paris et présentée en vidéo.

La campagne de la montre verte, lancée sous le nom de « Rendez-moi mon air » par l’association France nature environnement a permis de mettre en relief la pollution de l’air dans notre chère capitale. L’expérience est simple : l’association a disposé un cube de toile blanche sur le toit d’un immeuble parisien et a filmé l’évolution au fil des jours face à l’exposition avec l’air pollué.

En appliquant de la colle sur une des faces du cube, les polluants ont pu se fixer sur la toile pour faire apparaître un message court et lourd de sens : IRRESPIRABLE.

Selon l’association, les français respireraient environ 15000 litres d’air pollué par jours et 16 villes de plus de 100000 habitants dépasseraient régulièrement les seuils autorisés par l’Union européenne en matière de pollutions aux particules fines. D’après certaines études, l’exposition à long terme aux particules fines augmente les risques de cancer du poumon même dans le cas où ces seuils ne sont pas dépassés.

Découvrez donc l’expérience de France nature environnement en image :

La Montre Verte débarque à Paris

A PROPOS DU PROJET ÉDITER

Imaginé dans le cadre du programme Villes 2.0 de la Fing et inspiré d’expériences menées à Londres, New York et San Francisco, le projet Montre verte / Citypulse a un objectif simple :

  • multiplier par 1000 le nombre de capteurs environnementaux dans la ville et en faisant participer les citoyens à la mesure environnementale,
  • les associer d’une manière directe à la construction d’une ville durable.
  • La montre verte est d’abord un dispositif personnel communicant équipé de deux capteurs environnementaux (ozone, bruit) d’une puce GPS et d’une puce Bluetooth.
  • L’appareil a la forme d’une montre que son porteur emmène avec lui dans la ville, capturant et stockant des mesures qui sont ensuite publiées sur le réseau.

Le dispositif se complète d’un téléphone mobile, sur lequel une application java embarquée permet de visualiser les niveaux de bruit et d’ozone mesurés par la montre verte.
Et de transmettre à intervalles réguliers ces mêmes données à une plate-forme ouverte, Citypulse, qui reçoit, stocke et rend disponibles les données de mesure.
Les données, totalement anonymes, peuvent être exploitées librement pour être projetées sur des cartes, utilisées dans des modèles, etc.
Une fois les données collectées, il est possible pour tous de repérer sur des cartes « Google Maps » interactives les zones les plus azotées ou les plus bruyantes.

LA MONTRE VERTE EN ACTION

La montre verte est d’abord un dispositif personnel communicant équipé de deux capteurs environnementaux ( ozone, bruit), d’une puce GPS.
Cet ensemble a la forme d’une montre que l’on met au poignet donc emmené partout avec soi dans la ville.
Cette montre capture et stocke des mesures qui sont ensuite publiées sur le réseau qui transmet ces données à une plate-forme

A propos du projet

la Montre Verte peut aider à améliorer la qualité de l'airLe projet « Montre verte » a un objectif simple multiplier le nombre de capteurs environnementaux dans la ville en faisant participer les citoyens et les associer d’une manière directe à la construction d’une ville durable

Un projet créatif
La montre verte se distingue par son caractère citoyen.
Sans la participation des citoyens pas de données possibles, sauf à installer des bornes automatiques dans les villes pour prendre les mesures.
Confier la responsabilité des mesures à des citoyens me paraît une idée logique surtout que l’objectif est de réduire la pollution donc d’améliorer la qualité de la vie des habitants.
C’est tout à fait normal de demander aux habitants eux-mêmes de faire la mesure de cette pollution.
Il existe 60 capteurs Airparif pour toute la région parisienne, la montre verte serait un dispositif complémentaire formidable.
De premières expérimentations ont été menées avec les habitants de Paris en 2009.
Qu’en est-il des résultats?

LA MONTRE VERTE, OU EST-ELLE PASSÉE 

Où en sommes-nous?

« La mauvaise qualité de l’air est responsable en France de près de 40 000 décès prématurés par an, soit près de 5% des décès annuels.
On estime que près de 12 millions de Français vivent dans des zones ne respectant pas les valeurs-limites relatives aux particules PM10 (particules fines de 10 micromètres de diamètre).
Le Ministère de l’écologie nous dit qu’il faut prendre en considération toutes les informations avérées dans  Énergie, Air et Climat

Relancer la « Montre Verte »

Même si en 2009, elle est encore un projet au stade d’expérimentation, la montre verte, nous ouvre des possibilités intéressantes.
Actuellement les données environnementales sont généralement collectées par un petit nombre d’emplacements.

la Montre Verte peut aider à améliorer la qualité de l'airA Paris, seulement 10 capteurs publics sont installés pour mesurer la qualité de l’air.
L’ensemble des données collectées sur l’environnement pourrait permettre de créer une carte en temps réel des niveaux d’ozone, par exemple.
Grâce à cette plate-forme, le projet Montre Verte peut rendre ces données accessibles Gratuitement.
Cette plate-forme City Pulse, a été élaborée par les membres du « Citu-info» , un groupe de laboratoires universitaires français et les organismes gouvernementaux.

Bien sûr, afin de transformer ce projet en succès commercial, les concepteurs auraient d’abord à convaincre les utilisateurs d’acheter ces montres pour des raisons totalement altruistes.
C’est possible, mais très difficile, surtout dans un contexte économique difficile.

Lire : Les Solutions anti-pollution, comment se protéger des polluants

en fin de compte

Le projet «montre verte/ Citypulse» a été conçu dans le cadre du programme « FING » (Fondation Internet Nouvelle Génération).

L’objectif était de multiplier par 1000 le nombre de capteurs environnementaux dans la ville, tout en encourageant l’implication des gens dans la mesure des indices de l’environnement en les associant directement à la construction d’une ville durable.
Après les premières expérimentations de la montre verte, le projet passe à la vitesse supérieure.

Depuis sa première expérimentation en juin 2009 à l’occasion de «Futurs en Seine» organisé par l’ association cap.digital , le projet “ Montre verte – Citypulse” a connu des avancées significatives et franchi plusieurs étapes importantes:

La « Montre verte » a capté l’attention des médias pendant Future en Seine , mais du point de vue des partenaires, c’est la plate forme web City Pulse qui forme le véritable cœur du projet.

La plate forme a démarré en janvier 2010, pour concevoir et réaliser le premier exemplaire de plate-forme web fédérative de partage de mesures environnementales.

Affaire à suivre…

En conclusion

Je me demande où est passée la montre verte ?
A l’heure où j’écris cet article, il me semble (et ce serait dommage) qu’il n’y ait plus de développement sur ce capteur détecteur de pollution.

A votre tour…

Donnez-moi des nouvelles sur la montre verte ou autre produit à la même destination.
Je compte sur vous tous…

la Montre Verte peut aider à améliorer la qualité de l’air

1 réflexion au sujet de “la Montre Verte peut aider à améliorer la qualité de l’air”

  1. Bonjour,
    je viens de lire ton article sur la montre verte, très instructif. je me suis posé une question: si nous utilisions notre téléphone portable en guise de borne pour détecter la pollution, ne serait-ce pas plus facile. Tout le monde a un portable, que je saches? Une idée à creuser. Merci pour cette article qui nous fait prendre conscience de notre environnement.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Pour maîtriser vos émissions de CO², plantez un arbre!

Si vous êtes préoccupé par vos émissions de CO². Plantez un arbre chez vous ! Je voudrais que vous sachiez...

Fermer