10 plantes aromatiques à cultiver chez vous

terre,culture,feuilles,plantes,cuisine,plante,recolte,aromatiques,plats,menthe,sauge,persil,ciboulette,verveine,coriandre,thym,estragon,basilic,marjolaine

10 plantes aromatiques à cultiver chez vous

Les plantes aromatiques sont des végétaux odorants utilisés en cuisine comme condiments, aromates ou épices. Elles sont parfois associées en mélanges ou employées en phytothérapie grâce à leurs huiles essentielles. Ces plantes sont cultivées par les moines depuis le VIIe siècle dans des jardins médiévaux dans un but essentiellement médicinal.
Lire: Plantes aromatiques et médicinales

Les Simples ou Simples Médecines (selon les appellations latines ( simplicis medicinae ou simplicis herbae). C’était le nom donné au Moyen Âge aux plantes médicinales. Elles regroupent des plantes qui sont utilisées seules, c’est-à-dire telles qu’elles sont fournies par la nature pour leurs vertus, qu’elles soient médicinales  comme la joubarbe,le millepertuis, tinctoriales ou condimentaires. Pendant longtemps, le savoir lié à l’utilisation des plantes a été conservé par les moines et abbés qui cultivaient les simples dans l’ HERBULARIUS, partie du jardin médiéval dédiée aux simples. Ce type de jardin permettait de se servir des plantes pour soigner les maux du quotidien: Le thym pour apaiser la toux ou les problèmes respiratoires, la menthe pour les maux de ventre, la verveine officinale pour combattre la fièvre, la sauge pour soigner les plaies, L’achillée millefeuille cicatrisant naturel, Certaines plantes étaient exclusivement destinées aux problèmes des femmes comme l’armoise.

De nos jours la palette des plantes aromatiques, épices, condiments et fines herbes s’est élargie. On trouve dans presque tous les jardins des particuliers ou des maraîchers, du persil, de la ciboulette, de la menthe poivrée, du basilic, de l’estragon, de l’origan, de la sarriette, de l’hysope, de la citronnelle et bien d’autres.

Les herbes peuvent être utilisées fraîches, séchées voire torréfiées pour rehausser le goût de certains plats. D’autres végétaux (fleurs, tiges ou racines), entrent dans la composition de tisanes, de sirops ou même de liqueurs, dont les plus anciennes ont été concoctées par des moines. C’est le cas par exemple de l’élixir de la Grande Chartreuse, l’eau de mélisse ou la bénédictine. Quelques-unes de ces plantes comme l’angélique, le myrte ou le cédrat sont servies confites ou servent à créer des liqueurs.

Lire: Je cuisine les herbes aromatiques

Culture en pots ou en jardinières

Regroupez vos pots ou vos jardinières de plantes aromatiques dans un coin de votre balcon. Elles constitueront un petit jardin de plantes aromatiques très esthétique. Vous pouvez rassembler plusieurs plantes dans de grands bacs.
Pour qu’elles prennent leur plein essor, donnez à chaque plante un volume de terre et de lumière important.
Conseils pratiques:
Déposez au fond des récipients une bonne couche de graviers – mettez en place les plantes – Ajoutez ensuite le terreau. – Arrosez régulièrement mais sans excès.- Apportez de l’engrais une fois par mois.

Cette sélection des 10 plantes aromatiques vous propose d’entrer dans un formidable monde de goûts, de formes et de couleurs éblouissantes. Il ne manquera que les odeurs…

1 – La menthe verte, rafraîchissante

Menthe verte Description

Le genre Mentha se compose de plusieurs plantes herbacées de la famille des Labiacées. Elle comprend de nombreuses espèces dont beaucoup sont utilisées comme plantes aromatiques, condimentaires ou médicinales.

C’est la menthe verte qui est le plus fréquemment utilisée comme herbe aromatique dans les cuisines méditerranéennes (thé à la menthe et taboulé), et asiatiques (nems). Mais les diverses espèces servent également à la fabrication de sirops, de glaces et de sorbets. Son effet rafraîchissant se retrouve également dans les chewing-gums, les pastilles ou le dentifrice. La menthe poivrée, quant à elle, est essentiellement cultivée pour les besoins pharmaceutiques et en aromathérapie.

Culture et récolte

La menthe est une plante très aromatique pouvant atteindre 80 cm de haut. Sa couleur est verte et sa récolte se réalise de manière annuelle. Elle se sème au printemps et se récolte en été. On la trouve en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.

Tout le monde connaît cette vigoureuse plante vivace, herbacée agréablement parfumée. Ses feuilles lancéolées sont claires, dentées. Elle fleurit en été, les fleurs sont groupées en épis allongés. Incontournable dans la cuisine asiatique, avec les nems, les rouleaux de printemps, elle est également très populaire en Afrique du Nord où elle demeure associée au thé.

En cuisine: En Angleterre, elle accompagne le mouton, les viandes bouillies, le taboulé, mais aussi les légumes cuits à l’eau et les salades. Souvent utilisée pour aromatiser différentes boissons (thé, infusion, sirop, alcool…), ou en pâtisserie.

2 – La sauge officinale, une plante médicale efficace

Sauge Description

Le genre Salvia officinalis se compose des différentes espèces de sauges qui appartiennent à la famille les Lamiacées. La plus connue et la plus utilisée est la sauge officinale.

Depuis l’Antiquité, elle est considérée comme une des plantes médicales les plus efficaces. C’est la raison pour laquelle elle était cultivée dans les jardins monastiques. Son action est aussi bien antiseptique que bactéricide ou fébrifuge. Elle est toujours utilisée en phytothérapie et est également entrée en cuisine.

Culture et récolte

Commune en Europe, plus spécialement dans les régions méridionales, la sauge aime les terre chaude, légères et rocailleuses. Elle craint les gelées. Sa multiplication s’effectue par semis au début du printemps et repiquage deux mois plus tard, puis replantation définitive à l’automne.
La récolte des feuilles se fait au printemps et à l’automne, plusieurs coupes peuvent être réalisées.

Depuis des siècles, on apprécie ce sous-arbrisseau vivace très odorant, un peu camphré, tant pour ses vertus médicinales que pour ses utilisations culinaires. Son feuillage est gris-vert, plus pâle face inférieure, un peu épais et légèrement velouté. Au printemps, la sauge se pare de belles fleurs bleu-violacée à deux lèvres.

En cuisine: Surtout employée avec toutes sortes de viandes, et de poissons gras, elle relève également le goût des pommes de terre, des tomates, des saucisses, des omelettes, des farces et des sauces. Aromatise le vinaigre, le beurre, le fromage blanc ainsi que certains alcools.
Elle aromatise agréablement les viandes de porc et les volailles par son goût amer et un peu camphré. Il est important de ne pas l’utiliser avec excès.

3 – Le persil, riche en vitamines A et C

Persil Description

Le persil est une plante de la famille des Apiacées que l’on utilise couramment en cuisine. Il est à la fois une garniture et un assaisonnement et se consomme aussi bien cru que cuit. C’est l’un des composants du bouquet garni.

Sa teneur en vitamines A et C se révèle évidemment davantage lorsque la plante est servie fraîche. Certaines variétés ont été cultivées pour leurs racines comestibles. Le persil est également utilisé en pharmacopée. La racine sert comme diurétique, tandis que les feuilles et les graines sont utilisées comme stimulant et emménagogue.

Culture et récolte

La plus employée des herbes aromatiques est une herbacée au feuilles trifoliolées, d’un vert vif et brillant. Son cycle végétatif s’étale sur deux ans, la première année, la plante pousse en feuillage et au début du printemps elle fleurit.
le persil commun plat ou frisé selon la forme de ses feuilles, est utilisé comme condiment en cuisine.

En cuisine: Il accompagne tout type de plats, les viandes rôties, grillées, tous les légumes… Préférez le persil plat qui dégage plus de saveur. On peut employer le persil dans de nombreuses préparations, avec toutes sortes de viandes, de poissons, avec les salades ou des crudités

4 – La ciboulette, riche en vitamine K et antioxydants

Ciboulette Description

La ciboulette est une plante aromatique de la famille des Amaryllidacées dont les feuilles ou brins sont utilisées comme condiment. Ciselées avec des ciseaux et crues, elles aromatisent généralement les crudités et les salades mais peuvent également entrer dans certaines recettes telles que des sauces ou des omelettes. La ciboulette relève en finesse tous les plats à base de crème ou de fromage frais. C’est un des ingrédients du « bibalakas » alsacien que l’on sert avec des pommes de terre vapeur ou sautées, du munster et du jambon fumé.

La plante est riche en vitamine K et en antioxydants. Elle facilite également la digestion.

Culture et récolte

Plante bulbeuse avec des feuilles cylindriques, disposées en rosette, d’environ 30-40 cm de haut. Fleurs rose violet. En végétation de Février à Juin et le reste de l’année la plante est en dormance à l’état de bulbe souterrain
La multiplication est le plus souvent faite par division des touffes, au printemps ou à l’automne. En culture commerciale, on la multiplie plutôt par semis, en lignes espacées de 20 cm.
Elle est vivace, et peut être facilement plantée en pot, placée sur le rebord d’une fenêtre.
Il est préférable de la couper fréquemment pour stimuler la pousse des feuilles, et de nettoyer fréquemment le plant de ses feuilles mortes.
On la récolte trois à cinq mois après la plantation. Elle est commercialisée, en frais sous forme de botillons, ou après une préparation de type industriel: surgélation, lyophilisation ou déshydratation.

En cuisine: Finement ciselée, elle apporte son arôme délicat au fromage blanc, se marie très bien avec toutes sortes de salades, omelettes, asperges, ou encore avec tous les légumes cuits, les soupes et les sauces. De la famille de l’oignon, elle le remplace savoureusement.

5 – La verveine, pour faciliter la digestion

Verveine Description

Les verveines appartiennent à la famille des Verbénacées. La plus connue du genre Verbena est la verveine officinale. Elle est connue depuis la nuit des temps sous le nom d’herbe aux sorciers, comme philtre d’amour, porte-bonheur ou pour lever des sorts.

Elle peut être utilisée en cuisine pour aromatiser les sorbets, les crèmes, les entremets ou pour réaliser des sirops mais c’est surtout en infusion qu’on la consomme. Ses vertus thérapeutiques sont connues depuis l’Antiquité. Cette plante traite essentiellement les digestions difficiles, les vertiges et les migraines. La plante possède des propriétés apaisantes. Elle est également utilisée pour soigner les rhumatismes et les blessures.

Culture et récolte

La verveine officinale (ou verbena officinalis) est une petite plante vivace que l’on peut trouver à l’état sauvage sur les bords des chemins de campagne, partout en Europe. Dans le jardin, elle peut être cultivée comme une annuelle.

Connue depuis l’antiquité pour ses nombreuses vertus médicinales et souvent surnommée herbe sacrée ou herbe qui guérit tout, la verveine officinale est employée en phytothérapie, en cosmétologie et en aromatique.

Si les verveines odorantes sont cultivées en pots, il faut choisir un substrat riche, bien drainer les fonds des pots et les rentrer l’hiver dans une pièce pas chauffée. Durant l’hiver, il ne faut arroser qu’une fois par mois.

En cuisine : Surtout employée pour préparer la traditionnelle tisane et pour parfumer diverses boissons. S’utilise avec bonheur pour aromatiser les gâteaux, les glaces ou les salades de fruits.

6 – La coriandre, pour soigner les troubles digestifs

Coriandre
Description

La coriandre appartient à la famille des apiacées. Ses feuilles sont utilisées comme herbes aromatiques et les graines moulues comme épices. Ces dernières entrent pour partie dans la fabrication du curry et servent à assaisonner couscous, tajines, terrines et saucisse. La forme dentelée de ses feuilles fait un peu penser au cerfeuil.

La plante possède de nombreuses propriétés médicinales connues depuis l’Antiquité. En usage traditionnel, la coriandre est employée pour traiter les troubles digestifs. Elle est un des constituants de l’Eau de mélisse des Carmes. Consommée en grande quantité, elle semble avoir des effets narcotiques. Les feuilles sont riches en vitamine K.

Culture et récolte

Aussi bien mené en pot qu’en pleine terre, cette plante annuelle se plaît dans la plupart des terrains avec une préférence pour les sols calcaires. La coriandre à besoin de chaleur et de soleil pour pousser.

Semer les graines après la fin des dernières gelées fin avril début mai en rangs espacés d’environ 30cm puis recouvrez-les d’un centimètre de terre. Arrosez abondamment et veillez à maintenir un sol humide jusqu’à la levée environ 15 jours plus tard.

Les feuilles se récoltent au fur et à mesure de vos besoins, dès qu’elles sont assez développées en coupant les tiges à ras le sol. Par contre, les feuilles ne poussent plus au moment de la floraison qui a lieu en Juillet/Aout.

En cuisine: Les feuilles accompagnent les soupes, les ragoûts, certains poissons, aromatisent les salades, les légumes et le curry. Les graines aromatisent les pâtisseries, le pain, le chocolat, certains alcools, toutes sortes de légumes et aussi les poissons et les viandes blanches, notamment le porc.

7 – Le thym, un excellent antiseptique

Thym Description

Le thym est un genre de plantes aromatiques riche en huile essentielle de la famille des Lamiacées. Il en existe plus de 300 espèces. Il est utilisé depuis la nuit des temps pour assaisonner les plats cuisinés et les grillades estivales mais aussi, et surtout, pour ses vertus médicinales.

C’est un antiseptique aux innombrables propriétés qui lutte efficacement contre les infections des voies respiratoires. Il renforce et nettoie le système immunitaire et soutient la fonction hépatique. Le miel extrait de ses fleurs, de plus en plus rare à trouver, est un médicament naturel aux qualités thérapeutiques exceptionnelles.

Culture et récolte

Origine de l’ouest du bassin méditerranéen
Petite feuille gris vert, très aromatique, comestible.

Cet aromate à tige grêle de 20 à 30 cm de haut apprécie les sols secs et les endroits à fort ensoleillement. On peut le cultiver partout, en veillant à éviter les terrains humides, qui lui sont fortement déconseillés sous peine de pourrissement.

Cette culture aime les terrains calcaires. Avant la plantation, il est souhaitable de mélanger un peu de calcaire ou de sable à votre terre si elle en est dépourvue.

Le thym peut être planté soit par semis, soit par division des touffes. La meilleur période de plantation est le mois d’avril. Les graines plantées doivent être très peu recouvertes de terre. Une fois levées (huit à dix jours), éclaircissez d’une dizaine de centimètres entre chaque plants.

La première récolte aura lieu après la première floraison l’année suivante. Les éclats de touffes doivent quant à eux être plantés assez profondément tous les dix centimètres. La récolte a lieu généralement trois ou quatre mois après la plantation.

Cueillez le de préférence le matin, il dégage davantage de parfum. Coupez les tiges à l’aide d’un sécateur à ras du sol. Il n’est pas obligatoire de récolter tout votre thym d’un coup, vous pouvez très bien en prélevez au fur et à mesure de vos besoins. Le thym résiste tout au long de l’année.

En cuisine: Le thym est un élément indispensable de la cuisine en Provence, il fait parti du bouquet garni et accompagne parfaitement les ragoûts, les grillades, les plats mijotés, les soupes. Le thym se marie bien avec de nombreux légumes comme les courgettes et les aubergines, mais aussi avec les poissons, les volailles ou le fromage de chèvre.
On l’émiette sur les légumes sautés, rôtis, tels les aubergines, les courgettes.
Sèches, ses branches relèvent la ratatouille, le riz, les gratins. Il est aussi un allié pour la digestion des plats en sauce et des farcis.
Jadis employé avec les viandes pour retarder leur putréfaction.

8 – L’estragon, un antistress qui favorise le sommeil

Estragon Description

L’estragon est une plante herbacée aux feuilles parfumées de la famille des Astéracées. Séchées, fraîches ou en poudre, les feuilles sont utilisées pour aromatiser divers plats chauds ou crudités. Elles relèvent également les conserves au vinaigre et donnent de la saveur aux sauces. L’estragon occupe une place de choix dans la cuisine traditionnelle grâce à son goût prononcé. Il en existe plus de 300 espèces.

Sur le plan thérapeutique, le végétal possède des vertus stimulantes de l’appétit, il soulage les crampes d’estomacs et les maux de dents. C’est également un antistress favorisant le sommeil. Les herboristes d’antan lui donnaient le surnom d’« herbe dragon » car ils croyaient que la forme onduleuse de sa racine était en mesure de contrecarrer les effets du venin injecté par la morsure d’un serpent.

Culture et récolte

Vivace rhizomateuse. Sol bien drainé, ordinaire. A abriter sous climat froid.

L’estragon pousse partout en France. Il apprécie les sols frais et surtout bien drainés. Si votre terrain est trop compact, veillez à le mélanger à un peu de sable pour faciliter le drainage.

L’estragon se sème difficilement, préférez donc de le planter par division de touffes pouvant atteindre 80 cm de hauteur. Dès la fin des gelées à la mi-mai, creusez des trous d’environ trente centimètres de profondeur tout les 50 cm en ligne ou en tout sens. Placez vos touffes en ayant pris soin d’alléger votre terre avec du sable et de la tourbe si celle-ci est trop lourde, puis remettez la terre et finissez par un arrosage.

L’estragon est résistant aux maladies. Les seuls soins à lui prodiguer pour qu’il reste bien vigoureux sont un rabattage chaque automne et une division de touffes tous les trois ou quatre ans.

En cuisine : Les feuilles de l’estragon sont un constituant essentiel de la sauce béarnaise, de la sauce tartare et de la sauce hollandaise. Mais elles bonifient d’autres sauces comme la vinaigrette ou la mayonnaise.
Avec le cerfeuil, la ciboulette et le persil, l’estragon fait partie des fines herbes.
Il accompagne avec bonheur les omelettes, les champignons, les viandes blanches, les soupes, le poisson, le poulet, les farces, les fromages frais ou certaines salades.
L’estragon permet d’aromatiser le vinaigre, les conserves ou la moutarde. Le beurre d’estragon, très facile à  réaliser, permet de confectionner des toasts originaux.

9 – Le basilic et ses diverses propriétés médicinales

Basilic Description

Cultivé comme plante aromatique et condimentaire, le basilic appartient à la famille des Lamiacées. Il est largement utilisé dans la cuisine italienne. Les feuilles accompagnent généralement les crudités telles que les tomates, les courgettes ou les salades. Il relève également les plats chauds. Pilé avec de l’huile d’olive, du pecorino, des pignons et de l’ail, il donne une sauce onctueuse et odorante qui se marie délicieusement avec les pâtes : le pesto, ou pistou en provençal.

Le basilic est également utilisé en parapharmacie pour ses propriétés carminatives, antispasmodiques et sédatives. Associé à la menthe poivrée sous forme d’huile essentielle, il permet également de lutter contre la mauvaise haleine.

Culture et récolte

Le basilic se multiplie par semis. A effectuer à la fin du printemps dans un substrat très léger. Arroser régulièrement. Lorsque les plants atteignent 10 cm, repiquez en pot ou en pleine terre.

Le célèbre « pistou » comme on le nomme en Provence est une plante annuelle, très sensible au froid. Ses feuilles vert tendre, légèrement gaufrées sont très parfumées. En été, le basilic donne de petites fleurs blanches groupées en épis.

En pleine saison (juillet-août), coupez les jeunes feuilles à la demande; en supprimant l’extrémité des pousses, le basilic ramifie et produit donc d’autant plus de feuillage.

Il faut éviter que le basilic « monte en fleurs ». Supprimez-donc les extrémités des tiges quand les fleurs se forment, en les pinçant entre le pouce et l’index

En cuisine : Ingrédient indispensable de la soupe au pistou. Il rehausse la saveur des plats à base de tomates, des salades, avec le poulet, le riz, les pâtes, le poisson…
c’est une star de la cuisine du midi et du fameux pesto italien. Il facilite la digestion, il parfume les grillades, crustacés, soupes, pâtes, coquillages et fruits d’été.

10 – La marjolaine, pour lutter contre l’anxiété

Marjolaine Description

De la famille des Lamiacées, la marjolaine est une espèce proche de l’origan commun. Ses feuilles s’utilisent fraîches ou séchées en accompagnement d’autres herbes aromatiques, pour rehausser de nombreux plats cuisinés et des sauces. Il est préférable de la rajouter en fin de cuisson pour qu’elle conserve son arôme et ses qualités gustatives. Sa saveur d’une grande finesse se rapproche de celle du thym.

Utilisée en phytothérapie, son huile essentielle possède une action antiseptique. La marjolaine est également utilisée en infusion lors de troubles du sommeil, d’états d’anxiété et de manifestations articulaires douloureuses.

Culture et récolte

Le semis de marjolaine a lieu idéalement en tout début de printemps, vers le mois de mars, sous abri. Vous repiquerez en pleine terre dès la fin des saints de glace au milieu du mois de mai.

Si vous souhaitez semer directement en place, que ce soit en terre ou en jardinière de plantes aromatiques, attendez aussi le milieu du mois de mai afin d’écarter tout risque de gelée tardive.

Dans tous les cas, effectuez un éclaircissage à environ 10 cm pour laisser aux jeunes plants les plus vigoureux la place de se développer correctement.

La marjolaine aime le soleil
La terre doit être bien drainée, léger et plutôt sec

Vous pouvez cueillir les feuilles de marjolaine au fur et à mesure de vos besoins.

Privilégiez la cueillette le matin car c’est à ce moment de la journée que vous conserverez le meilleur de sa saveur et de ses arômes.

En cuisine: L’utilisation principale de ces plantes</strong> reste l’accompagnement des pizzas et en général de tous les plats à base de tomates. Mais elles se marient très bien avec les pâtes, les omelettes, les œufs, les courgettes farcies, les poivrons, l’aubergine, et toutes sortes de poissons.

 

N.B. : les usages thérapeutiques mentionnés ne doivent pas être pratiqués sans le conseil d’un pharmacien ou d’un médecin.


couvertureebook

Bien-être, énergie et longue vie heureuse

A ceux qui en ont marre d'être fatigués à longueur de journée et de ne pas profiter de la vie...

Absolument GRATUIT...

Un questionnaire incroyablement puissant «Harmonie Énergétique» vous révèle ce que vous devez faire pour avoir plus d'énergie !

3 reflexions sur “10 plantes aromatiques à cultiver chez vous

  1. Geoffroy

    Bonjour,
    une belle sélection de plantes pour notre bien-être. Mes préférées sont l’estragon et le basilic car se sont mes bons alliés en cas d’insomnie.
    Agréable journée

    Geoffroy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

ban728x90
Lire les articles précédents :
Plantes sauvages [ Tableau des simples ]

  Tableau des plantes sauvages 7 plantes sacrées de la Saint Jean... Achillée Armoise Joubarbe Lierre terrestre Marguerites Millepertuis Sauge...

Fermer